AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Si s eulement la Lune 1 et 2/ mémère

Aller en bas 
AuteurMessage
gintoxic
Débutant(e)
Débutant(e)
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9
Age : 40
Date d'inscription : 23/02/2007

MessageSujet: Si s eulement la Lune 1 et 2/ mémère   Mer 7 Mar - 22:48

SI SEULELMENT LA LUNE


Si la Lune m’avait demandé, je t’aurais répondu
Si mes doigts avaient du écrire, ce serait « toi »
Les gens vivent pour être, moi je mourrais pour tes ailes
Les anges insolents m’éloignent de ton doux visage
Mon glaive dégainé, je vaincrais mille dragons
Mes rêves se concrétisent sur cette feuille, duvet blanc

Si seulement la Lune
Si elle me l’avait dit

Tes sens sont les miens, suaves et doux, sucrés
Tes bras m’enivrent plus que les alcools mélangés
Hydromel de mes pensées, cocaïne de mon cervelet
Tes bras m’enserrent et me donnent cette tendresse
Je vaincs les monstres grâce à toi ma princesse
Si seulement la Lune…

Si seulement la Lune
Si elle me l’avait dit

Mon âme erre dans les nuages de ton paradis
La pluie acide me brûle le cœur. Je saigne
La grâce des Dieux illumine mon esprit
Les démons sont déçus de la force de ton âme
Mes yeux s’illuminent en définissant ton corps sublime
Mais si seulement la Lune…






SI SEULUMENT LA LUNE 2

Je me suis demandé pourquoi « toi et moi »…
Les nuages ont parlé avec la Lune, quel émoi !
Elle, toi, mais moi…Séjour de bonheur que je vis
Inaltérable sensation que de savoir que la Lune luit

Si seulement la Lune
Si elle me l’avait dit

Tes gestes, tes regards, tout est parfum de la rose
Et pour toi ma douce, en ces quelques proses
Je désigne de mon index l’étoile qui te correspond
Imaginant ton parfum qui sent célestement bon
Si seulement la Lune
Si elle me l’avait dit

Mes mains sont la soie et vêtissent ton corps
Les glaciers fondent à la chaleur de ton regard
Je suis un poisson dont les ouies m’apportent les violons
Le Stradivarius de tes nuages pleure tes chants

Si seulement la Lune
Si elle me l’avait dit

Je veux ton corps comme le soleil veut son ciel
Tes nuages paradisiaques illuminent mes champs
Grâces de mes Dieux seront un jour enfin accomplies
Pour toujours et à jamais. Non je rigole, pour toi

Si seulement la Lune
Mais un jour, elle m’a menti



MEMERE

Les ceps rétrécissent dans la fumée des branches
Mon coeur saigne d’être loin de mon amour
Un arbre sourit au ciel en forme de champignon
Les caténaires ne sont plus, ce sont des troncs
Voitures après voitures, le paysage défile morne
Je me rends à Nevers me recueillir sur une tombe
Cette stèle est celle de Claudette, ma grand-mère
Elle était belle et grâce aux cieux, elle le restera
Puérile tentation que de ne pouvoir la serrer
Belle des champs, jalousie des Dieux
Au sein de leur entreprise, elle peut bien les narguer
Elle, la plus belle des anges, a son millénaire de gloire
« Perfection » serait le mot
La bourgogne, sa patrie définitive
Atout jamais j’aimerai Nevers et La Guerche
A tout jamais j’aimerai « toi », ma mèmère
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gintox.vox.com
 
Si s eulement la Lune 1 et 2/ mémère
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [1500 pts] L'armée de la Lune noire
» Tobi et son plan Oeil de la lune
» La lune et Venus par Courtox 29 et 30 janvier
» Au clair de la lune...
» Au clair de la lune, version argotique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Discussion :: Discuter de tout et de rien :: Poésie et lyrisme-
Sauter vers: